Bavure : Un SEO débutant accusé à tort d’avoir auto-promotionné ses propres articles sur les réseaux sociaux

jeune SEO débutant

Un SEO débutant prend la peur de sa vie.

C’est une arrestation d’une rare violence qui s’est déroulée lundi dernier au petit matin dans le Vème arrondissement de Marseille.

Jacques, jeune SEO débutant de son état est en effet violemment interpelé chez lui, en plein sommeil à la suite d’un mandat d’arrêt international pour ce qui semble être une « tentative de contournement des guidelines de la firme Google ».

Il lui serait reproché d’avoir délibérément auto-promotionné depuis plusieurs mois ses propres billets sur les trois réseaux sociaux majeurs afin de booster artificiellement la popularité et donc le référencement de ses sites. Reportage.

 

SEO débutant, quand une interpellation musclée tourne à la bavure…

SEO débutant

L’arrestation du SEO débutant s’est déroulée dans le calme une fois ce dernier assommé.

Il est très exactement 6h01 du matin lorsque les équipes du GIGN et de la BAC Marseille font irruption dans le coquet T2 de Jacques, jeune SEO débutant résidant au 6ème étage de cet immeuble cossu de la cité Phocéenne.

L’intervention qui a nécessité des moyens comparables à ceux déployés lors de la traque d’Yvan Colonna mobilise plus de 27 militaires, 4 maitres-chiens ainsi que 2 blindés en renfort en bas de l’immeuble.

« Juste au cas où… » nous précisera par la suite le l’Adjudant-Chef Jacquart, quelque peu embarassé.

L’assaut durera en tout et pour tout 37 secondes. Et pas une seconde de plus.

Le temps pour les unités d’élite de défoncer la porte pourtant blindée de l’appartement de Jacques et d’extraire violemment le SEO débutant de son lit, la gueule enfarinée et les couilles à l’air avant de le balancer violemment au beau milieu du salon.

Le référenceur novice sera ensuite fermement menotté à son radiateur à radians, juste à côté de la porte fenêtre.

« Tout est allé extrêmement vite, se rappelle Jacques encore sous le choc, j’ai d’abord entendu un gros boum et dans la seconde qui suivait, cinq hommes encagoulés se jetaient sur moi en hurlant. Dans la panique, un berger Allemand m’a même mordu le joufflu ».

Victime d’une fracture de la clavicule, de 4 côtes cassées dans l’intervention (ndlr : et d’une morsure au joufflu donc), Jacques se demande encore comment une telle erreur a pu être commise par des sections théoriquement aussi entraînées que celles qui sont intervenues à son domicile.

 

« J’ai bien cru que c’était la fin… »

Mais plus encore que l’erreur judiciaire, c’est l’extrême violence de l’opération qui a profondément marqué le jeune SEO.

« Le premier policier m’a plaqué la tête sur le parquet avec ses rangers, il appuyait tellement fort que je n’ai pas eu d’autre choix que de le supplier d’arrêter en hurlant de douleur.

Son collègue m’a traité d’enculé. Il m’a dit que j’allais payer le prix fort pour ce que j’avais fait.

Quand je lui ai demandé, complètement désespéré de quoi il s’agissait, il m’a pris en poids et m’a envoyé la tronche la première contre mon buffet Conforama. J’ai vraiment eu très peur. Et très mal aussi. »

Placé en garde à vue et victime d’un interrogatoire musclé directement inspiré des techniques de la section anti-terroriste américaine, le SEO débutant n’avouera jamais les faits qui lui seront reprochés.

Et pour cause, la suite de l’enquête démontrera que le véritable coupable se trouvait en fait à l’étage du dessus. Un certain Stéphane d’après nos sources.

« Mais je ne savais pas ce que j’avais fait de mal au juste.

J’ai fini par leur avouer que je me connectais de temps en temps sur Youporn, que j’avais téléchargé illégalement l’intégrale de Michel Sardou pour ma mère, qu’il m’arrivait parfois de troller anonymement les billets de Laurent Bourrelly ou de faire chier Raphael sur Twitter mais ça avait pas l’air de les intéresser…

Les inspecteurs me répétaient inlassablement qu’ils savaient tout de moi, de ma vie, de mon petit manège, que ça servait à rien de cacher la vérité et que voilà ce qu’il en coutait de jouer au con avec Google.

J’étais vraiment perdu. »

Le jeune homme éclate en sanglots, profondément traumatisé par les 48 heures atroces qu’il vient de passer dans les locaux des forces de l’ordre sans boire, manger ni même faire ses besoins.

« Les inspecteurs ne m’ont même pas laissé aller aux toilettes pendant tout ce temps, renchérit-il. Je n’ai pas eu d’autre choix que de me faire dessus.

Quand ils s’en sont rendus compte, ils ont éclaté de rire et m’ont pris en photo en me jurant que j’étais un homme fini et qu’ils allaient mettre tout ça en ligne sur Facebook. »

Ce n’est qu’à la fin de la garde à vue que la vérité éclate enfin au grand jour, au grand soulagement de Jacques qui se croyait déjà condamné.

Relaxé et invité à ne pas ébruiter cette « petite erreur sans gravité » selon le commandant de la brigade, Jacques regagnera son domicile l’après-midi même.

L’occasion pour lui de faire le point sur la dangerosité de son métier et les risques liés à l’exercice de ses fonctions de jeune référenceur.

« Beaucoup de SEO ont pour habitude d’essayer d’influencer les résultats de recherche de Google par des moyens plus ou moins illégaux et contraires aux guidelines du Géant de la Silicon Valley.

Notre métier est sous tension, c’est extrêmement tendu ces derniers temps. La délation et la suspicion atteignent des niveaux qui n’ont rien à envier à ceux de la France des années 40, nous avoue-t-il d’un air grave mais réaliste. »

Invité à nous répondre lorsque notre journaliste lui demande s’il va porter plainte contre Google pour fausse accusation ayant entraîné son interpellation puis sa terrible garde à vue, le SEO débutant le plus célèbre de France répond sans hésitation aucune :

« Bien sur que non voyons. Google me fait vivre, je suis loin d’être fou.

Et puis, l’erreur est humaine, ça peut arriver à tout le monde non? Il faut savoir accepter les règles du jeu. D’autant plus que grâce à quelques conseils glanés chez un confrère, je viens de grappiller 3 places sur mon mot-clé favori depuis ce matin… »

Contacté par nos soins, la firme américaine n’a pas souhaité répondre à nos questions.

La multinationale s’est tout de même fendue d’un mail à notre attention dans lequel elle se dit prête à nous dévoiler en exclusivité et contre notre silence la couleur du polo que Matt Cutts portera lors de sa prochaine intervention publique. Affaire à suivre.

 

De notre envoyé spécial.

 

 


partager sur les réseaux sociauxAvant d'oublier : Si t'as aimé cet article, fais le donc tourner sur les réseaux sociaux en cliquant simplement sur les petits boutons de partage juste au-dessus. Un grand merci à toi ;)



Tu veux réussir ta vie? Alors suis moi sur Twitter en cliquant ici.

48 commentaires pour “Bavure : Un SEO débutant accusé à tort d’avoir auto-promotionné ses propres articles sur les réseaux sociaux”

  1. Samuel dit :

    Michel Sardou?

    L’intégrale??

    Et ils l’ont LAISSE REPARTIR???? 😮 😮 😮

    La justice est malade dans notre pays.

  2. fraggy dit :

    Vraiment génial !! Au début ça fait froid dans le dos et puis après tu relis et puis après tu décortiques (dur d’activer tous les neurones en même temps) et puis tu te dis mais c’est où qu’ils vont chercher tout ça?? Bravo!!

    • Sylvain dit :

      Merci à toi et bienvenue ici 🙂
      Ah, j’ai eu peur que tu prennes le billet pour du premier degré toi aussi.

      Va falloir que je mette une annotation en bas au cas où… 😀

      Repasse quand tu veux 😉

  3. hubby dit :

    Du grand n’importe quoi…ils feraient mieux de s’occuper de la délinquance ces imbéciles…

  4. GIGN dit :

    Patron, on tiens ce con de reporter à la petite semaine, j’ai envoyé l’ip à nos experts. On va l’choper lui aussi !

    Hey, toi et ton pote Jacques, on va venir vous dire bonjour un matin, pour le petit dej’.

    • Sylvain dit :

      Mer**, ça craint du boudin.
      Et la liberté de la presse?!

      Je savais que le SEO ça déconnait pas, mais alors à ce point. Je vais retourner à mes oueb marketeurs moi si ça continue.

      De votre envoyé Spécial.

  5. Julien Maury dit :

    Les moyens déployés ressemblent à ceux utilisés pour les organisations mafieuses et autres joyeuseries du genre c’est très inquiétant en effet.

    Je réclamerais une indemnisation à sa place, la moindre des choses étant donné les dommages corporels occasionnés et le traumatisme psychologique.

  6. Fabien dit :

    Seulement 48h de GAV ? Il me semble que ce temps est porté à 96h pour les délits terroristes. Et les faits rapportés sont d’une telle gravité que ce SEO débutant peut s’estimer heureux d’avoir été traité de la sorte.

    En tout cas, j’espère qu’une peine planché sera appliquée pour son dossier et que la plus grande fermeté sera de mise. On ne joue pas impunément au petit malin avec Google. Non mais oh !

    • Sylvain dit :

      Effectivement Fabien, comme le disait Sam un peu plus haut : mais où va le monde.
      Quand je vois la gravité du geste et la tolérance dont font preuve les enquêteurs je me dis quelque chose ne tourne pas rond.

      Y manquait plus qu’on découvre que le seo débutant en question utilisait des ancres optimisées pour commenter sur les blogs. Là je crois que ça aurait mérité Guantanamo.

      Ni plus ni moins.

      • Samuel dit :

        C’est drôle que tu évoques cette pratique: c’est justement le thème de l’article de lundi prochain sur Kaféine Marketing.

        Un article qui, je crois pouvoir l’affirmer, fera (choix dans la) date. (désolé)

        Je n’en dis pas plus pour le moment, mais je pense que tu l’apprécieras 😉

        • Sylvain dit :

          Un #Teasage qui donne envie d’aller te rendre visite lundi sur tes terres kaféinées quoiqu’il en soit!
          J’en serai 😉

          Et je m’en frotte déjà les mains avec les pieds (heu?) à l’idée de lire ce billet que j’imagine corsé histoire de débuter la semaine prochaine de la meilleure façon qui soit 🙂 😉

  7. y’a pas à dire, une bonne tranche de rigolade en ce vendredi matin, ça fait du bien !

    Va falloir rajouter une mention spéciale à côté de l’intitulé SEO : « Peut gravement nuire à votre santé ». Et à votre porte blindée 😉

  8. C’est bien simple : ça devrait être interdit d’être débutant en référencement ! Sinon, si ils cherchent des stagiaires au Gorafi, je pense que tu as tes chances ! 🙂

    • Sylvain dit :

      Et si c’était ça la solution Simon!

      Tu mets effectivement le doigt sur la source du problème, le cœur du conflit, la (tronche de) nœud du problème : il faudrait tout simplement obliger les SEO à démarrer avec le statut d’expert.

      Bien vu 😀

      Quant au Gorafi, rien qu’à lire certains de leur titres de billets des fois, je suis plié.
      Magique 😀

  9. Étienne dit :

    L’avantage avec tes billets, c’est qu’il faut les lire directement au 56eme degré. On peut remarquer les nouveaux arrivants à la lecture premier degré 🙂 sauf pour les gens fatigués… encore une belle fable au bon goût de réel ceci étant 🙂 (stephane dans le doute tu devrais faire un tour dans le maquis quand même)

    • Sylvain dit :

      56ème degré ouais, c’est peut-être le minimum t’as raison.
      Après, pour Julien je crois qu’il était en mode second degré lui aussi. Julien si tu nous lis… 😉

      Mais le commentaire publié un peu plus tôt fait peur quand même : tu te dis que selon ce que t’écris, des gars qui lisent trop vite ou qui sont pas bien réveillés peuvent tout prendre au pied de la lettre! 😮 😀

  10. Ah ah !! Ce billet m’as tué !! Sérieux tu devrais écrire un livre sur les malheurs du SEO débutant !! Dans le style les malheurs de Sophie, mais Sophie en moins 😉
    En tout cas continue d’écrire ce genre de billet ça fait sacrément du bien 😉

  11. Yann dit :

    Effectivement, l’expert SEO qui fait de l’auto-promo c’est pas contre-nature et hors guidelines, c’est juste son business quoi.

    Alors que le djeun’z qui débute en référencement avec pour ambition de monétiser ses sites, c’est juste du grand foutage de gu…

    Je suis bien content que des artistes blogueurs comme vous, qui manient le 56ème degré à longueur de journée copywritée, dénoncent des pratiques issues des générations de marketeux américanisés, qui font croire aux novices qu’on peut ainsi faire sa promotion au nez et à la barbe du gros Google !

    Il ne suffit pas d’avoir un gros joufflu mordu, encore faut-il avoir la langue bien pendue… (comprenne qui pourra, pas moi en tous cas)

    • Sylvain dit :

      Attention avec ce genre de jeux de mots, ça peut vite virer en ping pong vannesque graveleusement in-con-trôlé 😀 😀

      Sinon, bien d’accord avec toi. Ceux qui s’auto-plussent devraient avoir honte.

      Quoi je le fais moi aussi? Ah ouais mer**

      Mais bon dans mon cas c’est différent parce que, heu… 🙁 😉

      😀 😀 😀

      Cordialisme promotionnel,
      Sylvain

  12. Cyn dit :

    Je me con-fesse et suis peu (montgol)fière car j’y ai cru jusqu’au détail du meuble Conforama.

  13. Bruno TRITSCH dit :

    Salut Sylvain,

    Ça faisait très longtemps que je n’étais pas venu te lire et je suis tombé (heureusement, je ne me suis pas trop fait mâle ;)) par hasard sur Gogole- sur un lien pointant vers cet article au titre suscitant ma curiosité (oui, je sais, c’est très vilain, mais je m’en fous puisque je suis un vilain de toute manière)!
    Et là, franchement, je dois dire que tu y vas fort!
    Il va vraiment falloir que je me décide à être plus assidu.
    Continues à nous faire rire, car on en a bien besoin!

    Joyeuses cordialitudes amicales,

    Pruno (comme diraient mes ancêtres les Alsachiens)

    • Sylvain dit :

      Salut Bruno,

      Comment va depuis le temps?
      Merci pour tes élogeries envers cet article qui a fait le tour du monde tant le sujet est grave.

      Quant à ta résolution de repasser plus souvent, je ne peux qu’approuver 😉 😀

      Cordialisme pré-dominical,
      Sylvain

  14. salim ammara dit :

    Haha, vraiment très drole «J’ai fini par leur avouer que je me connectais de temps en temps sur Youporn, que j’avais téléchargé illégalement l’intégrale de Michel Sardou pour ma mère, qu’il m’arrivait parfois de troller anonymement les billets de Laurent Bourrelly ou de faire chier Raphael sur Twitter mais ça avait pas l’air de les intéresser…»
    j’ai adoré cette réplique innocente
    À tous les SEO, keep on the hard work, on a un travail mécompris du coté des clients, et extrement tendu avec Google, mais on livre toujours la marchandise. We are the best 🙂

  15. Salut Sylvain,

    Merde, merde, merde et merde c’était pas vrai alors!!!

    C’est en lisant les commentaires que je me suis peu à peu rendu compte qu’il s’agirait d’un article uniquement destiné à améliorer l’humeur amère des blogueurs égarés qui se seraient précipités sur cet article uniquement pour savourer enfin l’intervention des forces de l’ordre contre un de ces terroristes masos de la blogosphères qui prétendent vouloir nous faire suer des litres d’eau salée pour arriver à gagner deux pages sur Google et , argh, teuf, bloup, je mets un point et je commence une nouvelle phrase.

    Je m’apprêtais à prendre mon pied et je me disais même qu’avec un peu de chance ils auraient démanteler des réseaux entiers de séoistes amateurs (tout le monde sait qu’il n’y en a que des amateurs et qu’heureusement il n’y a pas encore de pros) nous permettant ainsi de reprendre une bouffée d’oxygène pour retrouver enfin la simplicité d’un référencement uniquement axé sur le bon contenu copier-coller et la publication d’un article par semaine avec 9 mots-clés et une bonne encre bien balisée en travaillant 4 heures par semaine et argh, teuf, prout, je mets un point et je continue.

    Je rage et je désespoir en voyant que la fiction a dépassé mes espérances de réalité et que ce site au créateur affublé d’un cerveau anorexique (ça ne mange pas de pain de le dire) de respect des visiteurs qu’il attire avec des accroches uniquement dignes d’un trompeur affabulateur et manipulateur de blogueurs bernés et plein d’espoir qu’enfin justice soit faite , que ce site donc pourrait résister au pilonnage intensif de mots-clés pourris que l’on devrait organiser afin de le refouler à la 14 566ème page de Google .

    Mais bon Dieu, que fait la police !!!

    Point final, je suis trop dégoûté, je vais chercher un article qui m’annonce qu’on a arrêté 3 escrocs vendeurs de formations bidons et que là au moins c’est de la vraie information.

    Truand initiateur d’espoirs perdus (je sais ça veut rien dire mais ça fait joli), va !

    @+
    Christian.

    • Sylvain dit :

      Salut Christian,

      Désolé pour la fausse joie mais tu devrais savoir depuis le temps que les SEO sont intouchables avec leurs histoires de proxy et autres tours de passe-passe pour opérer dans l’ombre.

      Allez, te décourage, un jour nous aussi on sera en première page sur l’expression jambon de bayonne. 😀 😀

Laisse une réponse

Powered by WordPress | Designed by: Download Premium WordPress Themes | Thanks to Premium Themes, Domain Registration and All Premium Themes