Enfants du Mékong, ensemble parrainons des enfants

association-enfants-du-mékong

Et si on se posait quelques minutes pour parler de l’Association Enfants du Mékong aujourd’hui les z’ami(e)s?

A l’occasion du 136ème article publié ici (ndlr : chiffre hautement symbolique puisque c’est en moyenne le nombre de conneries que je débite à la minute sur mon blog), j’ai effectivement bien envie de sortir un peu (voire même beaucoup) de ma thématique habituelle pour vous présenter l’association « Enfants du Mékong », cette belle structure à vocation humanitaire.

Un véritable grand écart éditorial en somme, tellement grand que je risque de faire péter mes adducteurs, mais qui vaut tout de même la peine d’être tenté quand on y réfléchit trente secondes. On y va?

 

avantage Enfants du Mékong, c’est quoi en quelques mots?

Pour faire simple, c’est une association humanitaire créée en 1958, labellisée IDEAS (ndlr : Le label IDEAS reconnaît la qualité de la gouvernance, de la gestion financière et du suivi de l’efficacité de l’action – Aller sur le site d’IDEAS) qui a vocation à venir en aide aux enfants défavorisés du sud est asiatique (Vietnam, Thaïlande, Laos, Philippines, Cambodge, Birmanie et Chine) en leur permettant d’avoir accès à la santé mais aussi et surtout à l’éducation.

 

signe Parce que oui, c’est bel et bien sur « l’Ecole et le Savoir » au sens large du terme que mise l’association Enfants du Mékong pour sortir ces enfants de l’avenir et du destin disons « compliqués » qui leur pend bien souvent au nez.

 

scoop Aujourd’hui, Enfants du Mékong, c’est :

– 580 programmes de parrainage d’enfants

– Une centaine de programmes de développement durable

– L’envoi de 40 volontaires de solidarité internationale.

– Près de 22 000 enfants parrainés

– 60 000 enfants soutenus

 

 

avantage Enfants du Mékong, comment ça marche?

Le fonctionnement est basé sur le principe du parrainage : En gros tu donnes ton accord pour verser mensuellement une somme de 24 euros dont près de 84% serviront directement à assumer les frais quotidiens de ton/ta filleul(e) et bien souvent de sa famille toute entière soit dit en passant (ndlr : le reste servant aux frais de fonctionnement inhérents à ce type de structure associative [6%] et à la recherche de fonds [10%] – Toutes les infos ici ).

 

Tu choisis le pays et le sexe de l’enfant que tu souhaites parrainer ou tu laisses l’association le faire pour toi et le tour est joué.

 

Pour te donner un ordre d’idée, cette somme assez faible pour nous, ne nous mentons pas, (ndlr : et c’est d’autant plus vrai lorsqu’on tient compte des déductions fiscales, j’y reviendrai plus loin) équivaut au salaire moyen d’un ouvrier agricole Vietnamien ou encore d’un intérimaire : je te laisse imaginer ce que ça représente concrètement pour ton futur filleul.

 

enfants du mékong parrainer un enfant

24 euros qui peuvent faire des merveilles

 

avantage Le montant de la cotisation et les déductions fiscales :

Comme je te le disais juste au-dessus, la loi française prévoit une déduction d’impôts de 75% (ndlr : dans la limite de 521 euros versés par an – plafond 2012) dans le cas des dons adressés à des associations humanitaires reconnues par le gouvernement.

 

good J’ai une bonne nouvelle figure toi : Enfants du Mékong fait bien partie de ces associations reconnues par l’état.

 

Ce qui fait (ndlr : si tu as ta calculatrice à la main tu pourras vérifier) que le montant total que tu sortiras concrètement de ta poche s’élèvera en tout et pour tout à 6 euros mensuels, après déduction fiscale.

Oui tu as bien lu.

Tu es fumeur? Et si tu acceptais de réduire ta consommation de clopes de seulement 1 petit paquet par mois? 😉

Ca te permettrait d’améliorer ta santé et de mettre un peu de soleil dans le quotidien grisâtre d’un enfant à l’autre bout de la planète.

Plutôt pas mal pour seulement 6 euros mensuels finalement non?

 

 

avantage Enfants du Mékong, mon avis sur la question :

Déjà une précision qui a son importance : Ce billet n’a pas vocation (loin de là) à culpabiliser celles et ceux qui, pour des raisons qui leurs sont propres (aucun jugement de ma part), ne souhaiteraient pas parrainer un enfant pour le moment.

Loin de moi l’idée de me poser en exemple ou de jouer les moralisateurs en carton envoyés sur terre afin de guider les autres vers le chemin de la lumière et l’autoroute de la sagesse.

 

C’est pas du tout le genre de la maison d’autant plus que je reconnais bien volontiers avoir attendu plusieurs années, sans trop savoir pourquoi finalement, avant de passer moi-même à l’acte et souscrire à une association comme Enfants du Mékong que je te présente ici…

 

Non, je préfère que ce soit clair parce que j’ai une sainte horreur de ces gens qui se posent en modèles au nez, aux yeux et à la barbe de tous.

Ca a même tendance à me faire faire l’inverse de ce qu’ils attendent de moi en règle générale d’ailleurs. Rien que pour les faire chier.

 

Ma démarche ça a plutôt été de me dire : Attends, ton blog commence à draîner une petite communauté de lecteurs et lectrices tous plus brillants les uns que les autres (ben oui c’est vrai quoi ;)), ça serait peut-être bien de sortir un peu de la traditionnelle déconnade franchouillarde le temps d’un billet pour essayer de faire quelque chose d’encore plus utile à ton prochain 🙂

 

C’est uniquement pour ça que j’évoque ce sujet ici.

J’ai même pas dit à ma famille que je participais à ce programme pour tout te dire… Oui c’est con, t’as surement raison de le penser. Pudeur, réserve ou autre je sais pas : en tout cas, c’est comme ça.

 

good Et voilà l’objectif (avoué) de cet article :

Si ce simple billet pondu sur ce non moins modeste blog permettait de « parrainer » ne serait-ce qu’un seul enfant, ça serait déjà une grande victoire et une immense joie.

 

 

avantage Et toi Sylvain, tu parraines un enfant ou pas dans l’histoire?

Ben oui, j’aurais l’air vachement malin tiens à t’inciter à faire un truc que je fais pas moi-même!

 

Depuis septembre 2012 ma femme et moi sommes officiellement parrains d’une petite vietnamienne de 14 ans prénommée « Mai ».

Elle a du mal dans ses études et a pris un retard considérable mais elle s’accroche. Nous correspondons avec elle par courrier et ce qui nous a le plus touché c’est quand elle a écrit qu’elle allait faire son maximum à l’école pour rendre fiers d’elle son parrain et sa marraine.

Pour l’anecdote, elle vient d’avoir son année et passe dans la section supérieure. Sans nous dire que c’est grâce à nous, hé bien figure toi que ça met du baume au cœur ce genre de nouvelles 🙂

 

Ce que nous savons surtout, c’est que cette aide, aussi petite soit-elle lui permettra de poursuivre sa scolarité dans des conditions acceptables plutôt que d’aller travailler dans les champs ou ramasser du plastique (pour le recycler) sous la pression d’un entourage familial bien souvent obligé d’inciter ses enfants à mettre la main à la patte pour subvenir aux dépenses du quotidien.

Non pas par méchanceté mais bel et bien par nécessité.

 

Et c’est comme ça, tu le sais déjà, qu’est alimenté le fameux cercle vicieux de la précarité.

 

Notre démarche ne changera pas la face du monde, elle ne nous rendra pas plus pauvres non plus mais si tout le monde fait un geste, le quotidien de nombreux enfants peut s’améliorer. C’est sûr.

 

Et d’un point de vue plus personnel : c’est tellement valorisant pour soi-même d’avoir la sensation qu’on fait quelque chose de bon pour les autres sans rien attendre en retour 🙂

 

 

avantage Comment souscrire à Enfants du Mékong?

Il te suffit simplement de remplir un petit formulaire que tu trouveras sur le site de l’association en cliquant ici et de suivre les instructions.

 

>> Compte 3 minutes pour le compléter, valide, et roulez jeunesse!

 

Tu recevras directement dans ta boîte aux lettres, quelques jours plus tard une fiche détaillée sur l’enfant que tu parraines (photo, âge, situation familiale, niveau scolaire, etc…)

 

Si tu as des questions, n’hésite pas à les poser en section commentaires, j’essaierai d’y répondre et il se peut même qu’un représentant de l’association vienne t’apporter plus de détails puisque je les ai informés de la publication de ce billet.

 

Pour continuer ce mouvement, j’encourage d’ailleurs tous les blogueurs et blogueuses qui me liront à relayer l’info sur les réseaux sociaux et à évoquer ce sujet sur leur propre site.

Qu’importe votre trafic ou votre notoriété, vous l’avez bien compris : c’est le geste qui compte!

 

Linkez cet article ou pas, je m’en fous complètement, c’est pas le but; mais parlez-en de votre côté, avec vos mots et sur vos terres, ça serait vraiment super.

 

Je vais d’ailleurs ajouter à la fin de cet article tous les billets qui auront participé à ce mouvement de solidarité (ndlr : à condition de me les faire connaître par mail ou en section commentaires, bien évidemment hein ;)).

 

Bonne continuation, donnez suite ou pas mais essayez de faire quelque chose si vous pouvez.

 

Tout le monde y gagnerait :

Vous seriez fiers de vous, je serais content de nous et un enfant serait heureux 🙂

o

rond Ressources / liens utiles :

Site officiel d’Enfants du Mékong

– Don immédiat (déductible des impôts) à Enfants du Mékong :

 

rond Ils/elles ont relayé l’information sur leur blog (grand merci) :

Christian de Destresse Marketing

– Danièle de Bel et Bien

Cédric de Virtuose Marketing

Cynthia de Zetravelerz

– A qui le tour?

 

rond Ils/elles ont relayé sur Twitter (et re-grand merci) :

@ZetraverlerZ @Libertalia @Buzzistic2manySEO@Thiery31@4h18@wpformation@KafeineMKG@Nifrou @Laurentbourrelly@Euklide@nseauge@cree1site – @KoloNNKibat@rvbizz@HugHelene – @lemarketsamurai – @noska_seo – @DavidPrevautel – @Enfantsdumek@microsupport_fr@RonanQuelven – @tgitgaBeaubrunj – à qui le tour?

 


partager sur les réseaux sociauxAvant d'oublier : Si t'as aimé cet article, fais le donc tourner sur les réseaux sociaux en cliquant simplement sur les petits boutons de partage juste au-dessus. Un grand merci à toi ;)



Tu veux réussir ta vie? Alors suis moi sur Twitter en cliquant ici.

49 commentaires pour “Enfants du Mékong, ensemble parrainons des enfants”

  1. Cyn dit :

    Un billet qui mérite effectivement d’être partagé et pris au sérieux !
    Pas évident d’écrire sur un sujet qu’on ne maîtrise pas mais je vais commencer par en apprendre un peu plus sur ce programme avant de me lancer dans la rédaction d’un article 🙂 ! En tout cas, pour avoir été 1 an en Asie du Sud-Est, ton billet me touche et me donne grandement envie de mettre la main à la pâte !
    Bravo à toi et ta femme soit dit en passant 🙂 !

  2. Salut Sylvain,

    Bien vu l’article et qu’il soit le plus productif possible.
    Moi je suis chez la concurrence (plan) et tu me rappelles que je devrais me fendre d’une petite lettre d’ailleurs.

    Faire le con (je parle des autres) en bloguant c’est bien mais faut pas oublier le reste…famille, amis, liens autres que les entrants et sortants…

    @+ mon ami.
    Christian.

  3. Pfff, c’est sûr que là, ta moyenne de commentaires déconneurs par billet va dramatiquement chuter.

    En même temps, tu aurais tort de te priver de ton impact désormais acquis sur les masses blogophiles qui te suivent (presque) au quotidien.

    • Sylvain dit :

      Arf, un peu de sériositude de temps en temps ne va/devrait pas me tuer 😀
      Et puis, on aura le temps de se rattraper demain pour la déconnade 😉

      Quoiqu’il en soit, c’est pas mon impact blogosphérique qui va pouvoir déplacer des montagnes (un caillou tout au plus) mais si tout le monde fait un petit quelque chose de son côté ça peut déboucher sur un truc pas mal.

      Ce que tu as fait je crois, donc un gros merci 😉

      Cordialisme sincèrement sincère,
      Sylvain

  4. Je relaye d’autant plus facilement que mon sentiment est que le « tiers-monde » et la précarité orchestrée par les banksters sont en train de s’implanter dans la vielle Europe. La solidarité est notre seule arme contre ceux qui veulent briser les liens sociaux pour mieux spéculer, résigner les gens et leur vendre des supplétifs pitoyables. Là bas, et ici aussi, donner c’est résister.

  5. Sam dit :

    Belle initiative, si tu as une idée pour le tourner en idée de buzz c’est avec plaisir que je le posterai sur mon site en commentaire!

    • Sylvain dit :

      Salut Sam, merci d’être passé 🙂

      J’ai pas bien comprendu ton commentaire, je dois faire quoi au juste pour que ça passe sur ton site?

      Quoiqu’il en soit, en attendant, ça t’embête de relayer sur les réseaux sociaux?

      Merci cordialement sincère,
      Sylvain

  6. Samuel dit :

    Wow, un article sérieux sur TdM. J’en resterais presque muet du clavier…

    Sérieusement, je pense que ce genre d’appel peut être très utile en fait. Je suis comme toi, assez allergique aux moralistes de tout poil toujours prêts à nous jeter à la face leur « conscience politique », leur « militantisme », ou tout autre nom qu’ils aiment à donner à cet espèce de personal branling qui leur permet de se donner une contenance au quotidien.

    J’aime bien discuter avec les recruteurs (aka les mecs/filles en kway fluo qui investissent les lieux passants pour t’inscrire sur leur liste), mais ça me fait rarement adhérer. Déjà ils m’abordent alors que j’ai autre chose à faire, et puis je sais pas si c’est parce que je vends moi-même des trucs, mais je finis toujours par bloquer sur les grosses ficelles pour pas me lâcher et me faire signer leur papier tout de suite, alors que moi je voudrais d’abord me renseigner un peu.

    Tout ça pour dire que le témoignage d’un client/donateur/bienfaiteur/whatever, que je peux lire quand ça m’arrange, et qui peut éventuellement répondre à mes questions ensuite est beaucoup plus susceptible de me convaincre, et que je dois surement pas être le seul.

    Raison pour laquelle ton post sera dûment partagé dans les jours qui viennent. Après je me vois pas écrire là dessus sans avoir moi-même adhéré et vu comment ça se passait. Et à vrai dire raconter ma life sur mes sites c’est pas vraiment mon truc. Mais si l’inspiration vient, je ferai peut-être une exception, va savoir 🙂

    En tout cas j’essaierai au moins de faire venir un maximum de gens ici.

    • Sylvain dit :

      Super, un grand merci à toi Samuel.

      En plus de publier des commentaires au top de la génialerie en temps normal ici sur TdM, tu sais aussi donner de ton temps pour participer à ce genre d’initiatives 🙂

      Donc mille fois merci pour ton implication prochaine!

      Je te rejoins aussi sur ta façon de décrire ce que tu ressens quand tu te trouves en présence d’un moralisateur en carton.
      Ce que j’ai essayé d’éviter d’être dans ce billet.

      Par contre, c’est dur de résister à l’envie de vanner quand je te vois dans les parages… 😀 😀
      😉

  7. Vincent dit :

    J’ai relayé chez Christian parce que ta petite flèche me renvoie à côte de ma tablette !
    Tu pourrais penser aussi aux mobinautes !
    Mais super article !

  8. Bonjour Sylvain,
    Je découvre ton article ne même temps que ton site grâce à Cricri. Toujours dans les bons coups.
    Je vais relayer ton article sur les réseaux sociaux et j’en dirais un mot dans mon prochain article.
    Je ne suis pas déçue d’avoir découvert ton blog.
    A bientôt.
    Danièle

  9. Guillaume dit :

    Un grand merci Sylvain pour ce post. en tant que salarié d’Enfants du Mékong, je peux répondre aux questions, s’il y en a, et remercier tout ceux qui auront relayé sur twitter ou sur leur blog.
    A bientôt
    Guillaume

    • Cyn dit :

      Bonsoir Guillaume,
      J’ai 2 questions : vous recrutez ? En Thaïlande, au Laos ou n’importe où en Asie du Sud-Est ?
      Outre le parrainage d’un enfant, y a-t-il d’autres façons de pouvoir participer ?

      Une amie à moi avait organisé une opération pour des enfants de Madagascar. Il s’agissait d’envoyer (pour Noël) une carte postale à chaque enfant d’une école pour qu’ils aient un courrier et un parrain/une marraine. Le but étant qu’ils aient tous du courrier et surtout une jolie attention pour Noël.

      Je ne sais pas si vous faites ce genre d’opération mais j’aimerai en savoir plus :-). Merci beaucoup.

  10. Sylvain dit :

    Salut Guillaume,

    Content de te voir ici, un grand merci à toi d’être passé 🙂

    N’hésitez pas si vous avez des questions les gens, c’est le moment.

  11. Rodrigue dit :

    Très bonne initiative Sylvain, bon pour ma part je fais déjà ce qu’il faut dans d’autres structures, et dans l’asso où je travail, mais je soutiens ta démarche mon pote.

  12. Sylvain dit :

    Merci Rodrigue, ça me fait bien plaisir de te lire l’@mi 🙂

  13. Bonsoir sylvain,

    Via le blog de Christian, je te rend visite.
    Belle initiative, beau parcours.
    Félicitations.

    Je n’ai que mon soutien moral pour l’instant mais il est bien sincère.

    Amicalement,

    Hélène

  14. ltc dit :

    Belle initiative et beau geste. Je passe mon tour pour l’instant vu que j’ai déjà pas de quoi remplir mon frigo. Je ne sais malheureusement pas comment vont faire les associations humanitaires et caritatives dans les années à venir, à mesure que l’europe et les « grandes puissances » s’appauvrissent : l’écart se creuse de plus en plus, les classes moyennes disparaissent. Et les pays industrialisés continuent de gaspiller leur dernières ressources.

    Quant à la misère sociale, c’est l’hécatombe, et ces pays vers lesquels on envoie de l’argent sont bien plus humains que nous : mettent-ils leurs gosses devant des écrans toute la journée ? des « con-soles » de jeu ? envoient-ils leurs vieux dans des maisons de retraite ? Non. Ils n’ont pas le choix ? Ah oui c’est vrai, ils n’ont pas d’argent à donner pour s’acheter la paix.

    Désolé d’avoir pourri l’ambiance…

    • Sylvain dit :

      T’inquiète t’as rien pourri du tout. Pour une fois que je publie un billet sérieux, je vais pas me plaindre que ça discute de choses sérieuses dans les commentaires quand même :).
      D’autant plus que je comprends et suis d’accord avec ce que tu dis.

      Après, pour voir vu comment vivaient les minots dans quelques pays du sud-est asiatique (Vietnam et Thaïlande), je dois dire que oui, tu as raison : ils vivent avec beaucoup moins de confort matériel que les nôtres.
      Les plus défavorisés travaillent très jeunes ou aident leurs parents dans la rue.

      Et le pire (ou le plus beau, au choix) dans tout ça, c’est qu’ils n’aont même pas l’air malheureux car surement beaucoup moins victimes de la société de consommation que nous.

      Ya 4 ans de ça, pendant que j’étais en voyage en Thaïlande avec ma femme, j’ai vu un enfant de 4-5 ans se vautrer sur un trottoir pourri en plein Bangkok. Il jouait allongé par terre à lécher le sol oO…
      Si je fais la même chose, je meurs d’une infection dans la minute qui suit. Bref.

      Son père vendait des grillades de poulet juste devant lui, cuites dans un bidon en fer rouillé, par une chaleur humide étouffante, la crasse et la pollution en prime.
      A ce moment-là, je me suis dit que des fois on était quand même bien cons de se plaindre quand la clim ou la machine à café ne marchaient plus à la maison (ou au boulot)…

      Bon, sur cette note philosophico-révoltée (par notre propre connerie) je te remercie de ton commentaire ;).

  15. Janine dit :

    Bravo pour cet article que je découvre grâce au blog de Christian
    J’ai relayé l’info sur Twitter

    Janine

  16. JACQUELINE dit :

    Belle initiative de votre part , pour l’instant situation difficile pour moi je peux juste relayer dans l’immédiat sur twitter .
    Je sais les belles pensées ne font pas l’action
    bien à vous et bonne journée

  17. Bonne initiative qu’il faut relayer à travers les réseaux sociaux pour la prochaine édition puisque j’a raté celle-ci.

  18. Bonjour Sylvain,
    Je suis arrivée ici grâce à un lien chez Virtuose-Marketing, il me semble. Ton bel article m’a donné l’idée du mien (même si je ne relaie pas directement ton info), puisque aujourd’hui commence le challenge de l’association dont je suis marraine et ambassadrice afin d’atteindre les 1 000 enfants parrainés d’ici le 31 décembre.
    Je te souhaite une belle semaine.
    Marjorie

    • Sylvain dit :

      Super, bon courage dans ce défi ambitieux!
      Qu’importe l’association ou le pays, tant que ça aide ceux qui en ont besoin.

      Vœux de Réussiteries sincèrement cordiaux 😉 🙂

  19. Super projet. C’est une idée très touchante qui peut vraiment faire bouger les choses. En espérant que les soucis logistiques n’empêchent pas ce genre d’initiative de se concrétiser…

Laisse une réponse

Powered by WordPress | Designed by: Download Premium WordPress Themes | Thanks to Premium Themes, Domain Registration and All Premium Themes