La Blogitude [Article Invité]

pigeon blogueur

Aujourd’hui, pour nous parler de la Blogitude, j’ai l’immense plaisir d’ouvrir les portes de mes humbles Tranches de Marketing à un blogueur que j’apprécie particulièrement. Un mec entier qui dit ce qu’il pense et qui n’a pas l’habitude d’avoir sa plume dans la bouche. Ou sa mangue dans la poche. Je sais plus trop.

Un marseillais qui plus est, maniant le verbe comme Didier Drogba manie la rondelle de cuir ou Maïté le hachoir.

Tu l’auras sans doute compris (ou pas), j’accueille donc Stéphane du blog 4h18 qui vient nous mettre en garde contre cette pathologie ou du moins ce con-cept semblant se développer à une vitesse exponentielle ces dernières années sur la blogosphère francophone.

o

La Blogitude, nouveau concept marketing sorti tout droit de l’esprit fertile d’on ne sait qui. Une contraction de blog et attitude. Avoir la blogitude, c’est fun.

 

Mais la blogitude, c’est quoi ?

Vous souvenez vous de Jacques ? Mais oui, le pote de Sylvain… Enfin, c’était plus Sylvain qui nous racontait ses tentatives sous les traits de ce sympathique Jacquot. Bon, vous remettez le machin, oui ?

Alors, voilà, Clyde à une petite amie, et son prénom à elle c’est… heu, merde, je m’égare ! Oui, depuis que j’ai arrêté Radio BFM et que je suis passé sur Nova, dès fois, ça m’arrive. Passons. Tiens, vous n’écoutez pas BFM ? Han… Merde, pour des mecs qui veulent rafler le gros lot, vous n’êtes pas à la pointe. (Re)passons.

Alors, la blogitude, c’est quoi ? C’est une nouvelle maladie ? Non. Je dirais une maladie vieille comme le monde. La blogitude possède une cousine proche : le pigeonneau. Ce petit nouveau qui se fait refourguer tout et n’importe quoi.

Le malade de blogitude possède un symptôme caractéristique : il ne sait pas qu’il est malade. Au moins, quand tu as le cancer, le sida, t’es au courant. Le blogiteur, non. A quoi le reconnais-t-on ?

Prenez un site gouresque (contraction de gourou et dantesque) et lisez tous les commentaires. Au passage, prévoyez et l’aspirine et le vogalib (l’un pour le mal de tête, l’autre contre la gerbitude, oui chez un être humain sain, la blogitude donne la gerbitude).

Le pigeonneau est toujours équipé d’un gros tube de pommade et d’une boite de cirage. Son commentaire est toujours un grand moment de prose du type « bravo, merci pour ce super article ».  Le pigeonneau suit à la lettre tous les conseils de son Maitre. On lui dit de bosser 4 heures par semaines pour être riche ? Allez ! On lui dit qu’il faut écrire en pyramide inversée avec Maslow dansant le SMART ? Allez ! Et ce qui est magique, c’est que ça marche !

Enfin, ça marche… ça marche pour le Maitre. Parce que lui, il encaisse. Avec son affiliation Amazon, sur tous les bouquins de gurus qu’il vend, il encaisse.

blogitude

La blogitude est un drôle de mal. Il prend le pigeonneau dès sa naissance dans le monde du blogging, et ne le lâche plus jamais. Enfin, tant qu’il a de l’argent…

La mort du pigeonneau le frappe en même temps que celle de son compte en banque. Lorsqu’il ne peut plus payer l’abonnement à sa formation pour « vivre la vie de ses rêves », il ne lui reste plus que ses rêves.

Le pigeonneau ne comprend pas. Au contraire de Jacques, il a lu tous les articles, et pris le temps de bien commenter les articles de ses potes de la communauté des blogiteurs. Normalement, ça aurait dû booster grave son SEO. Mais hormis les blogiteurs du WED, pas moyen d’attirer une personne autre. Putain, les gens sont si cons que cela ? Merde, la réussite, le fric quoi ! Pourtant, il a un nom de domaine bien blindé de KeyWord : argent-devenir-riche-rapidement-facile.com !

Il a entendu les gourous dire qu’il fallait avoir des mots clés dans son nom de domaine. Alors, quand il lit Laurent Bourrelly ou l’autre illuminée de la Lune parler de SEO, il se marre bien ! Mais, un truc le gratte, l’autre jour, alors qu’il décollait enfin sur son SEO, il a entendu parler des EMD… Ca lui rappel un truc dans Matrix. Mais que viendrait foutre Morphéus et Néo dans Google ?? A la rigueur, il se tringlerait bien la Trinity tiens ! Hé, ouais.

Bon bref, les gourous n’ont jamais parlé de ça, et eux, on a vu leur réussite, les deux autres rageux là, non. Alors, les EMD, les pingouins, les pandas et autres bestioles à la con ne lui font pas peur.

En plus, il est pas con le blogiteur, pour niquer Google, quand il commente, il fait pointer ses liens vers sa home. Comme ça, son précieux est protégé. Malin.

 

Notre pigeonneau est aujourd’hui tout excité, il va participer à un festival des blogs. Waooou !

Quoi, vous ne connaissez pas les « festivals des blogs », mais si, vous savez, le genre d’évènement dont sont friands les Grands Maîtres, un moyen rapide et efficace de faire bosser les pigeonneaux pour un bon petit seo des familles…

Ah, merde, vous n’êtes pas un blogiteur… Vous ne pouvez pas comprendre.

 

Trouver du pigeonneau, ce n’est pas compliqué. Mettez donc quelques billets sur sa route, flattez-le vulgairement, envoyez lui de l’américain à gogo, envoyez lui du copywriter à la face. Il sera tellement ébloui qu’il reviendra, tout seul, comme un grand.

 

La blogitude est mal dangereux. Je ne sais pas si je dois plaindre le pigeonneau, fustiger le Maître, ou peut-être mettre les deux dans un même sac, et tout balancer dans un lac bien profond.

Mais je m’en voudrais de polluer l’espace vital des poissons.

Imaginez, des poissons blogiteurs…. #fail

o

Ce billet t’a botté, tu veux en savoir plus, lire d’autres perles de l’ami Stéphane?

 

Alors fonce lire sa prose directement dans son fief : ya de grandes chances qu’en plus de participer à des débats palpitants, tu apprennes pas mal de trucs intéressants sur le blogging, la monétisation, les plugins wordpress et j’en passe 🙂

 


partager sur les réseaux sociauxAvant d'oublier : Si t'as aimé cet article, fais le donc tourner sur les réseaux sociaux en cliquant simplement sur les petits boutons de partage juste au-dessus. Un grand merci à toi ;)



Tu veux réussir ta vie? Alors suis moi sur Twitter en cliquant ici.

12 commentaires pour “La Blogitude [Article Invité]”

  1. Héhé ! Bonne analyse du lien étroit qui existe entre le « gourou » et ses pigeons, mettant l’accent (marseillais !) sur la difficulté qu’il y a à déterminer lequel dépend le plus de l’autre.

    J’aurais beaucoup à dire (avec des exemples réels rencontrés ces dernières années) sur le sujet mais ce sera pour une autre fois.

  2. JerryLee dit :

    Ahhhh, le pigeonneau élevé au bon grain OGM américain de Monsanto, y’a que ça pour faire du business aujourd’hui, de la blogitude à tous les (bas-)étages, de la revente de rêves éculé avec plus-value et dividendes sur retombées pyramidales inversées via l’affiliation sponsorisée au CPM du plugin monétisé.

    Mais bon ce pigeonneau-là est en voie d’extinction, car Panda et Penguin ne sont pas ses amis, et l’époque de l’Eldorado est terminée. Il n’y a plus grand’chose à montrer et les quelques miettes à ramasser n’engraissent plus au point de farcir le pigeon devenu dindon.

  3. Etienne dit :

    La blogitude me donne la tristitude ! Par contre, ce billet m’a donné la rigolitude 🙂

  4. Maximilien dit :

    Mdrrrrr l’article est énorme et j’ai adoré la conclusion !! Je partage, en espérant que cela atteigne les blogiteurs (les Maîtres et les Pigeons) 😀

  5. Erwan dit :

    il a bien raison que pour que la blogitude fonctionne il faut des pigeons. Je ne sais pas quelle espèce est la plus facile à supprimer.

  6. Salut Stéphane, salut Sylvain,

    La blogitude ? Aïe, c’est grave docteur ?

    Pour l’instant, je suis en train de passer du cirage en pondant des commentaires qui n’ont comme objectif que de faire mon bacdelinges sur un nouveau blog que je viens de découvrir, 5h-42m pour ne pas le citer.

    On m’a bien répondu qu’il y avait un problème de no-follow mais comme je ne connais pas l’anglais…et puis, le proprio de blog n’a qu’à régler ses soucis informatiques lui-même, du moment que je fais mon bacdelinge sur son dos, petit filou du référencement que je suis.

    De toute façon, suivant à la lettre les instructions de mon gourou, je ponds comme une mitraillette (vous avez déjà vu pondre une mitraillette?… Moi non plus)des commentaires partout voire même encore plus partout mais surtout, surtout, n’importe où (même ici, c’est dire).

    Et je suis bien sûr tout à fait incapable d’apporter une plus-value puisque que ça, Google s’en fout pour le référencement, c’est mon gourou qui l’a dit.

    Et SEO ? Les Sociopathes Emasculant les Oliviers (surtout ceux qui font des rots lents)?

    Et EMD, ? Que vient faire l’ »A.S.C EMD PARVEX » de Dijon sur le oueb ? Exact, ils ont un Match Domain.

    Bon, je vous quitte parce que j’arrive tout doucement à 3h22 de travail et que je n’ai donc plus que 38 min disponibles pour le restant de la semaine sans quoi je vais dépasser le quota qui doit me mener à la richesse.

    Je ne veux pas prendre de risque.

    En plus, je dois encore roucouler un article pour le « carnaval » organisé par trois potes à moi qui ont des blogs sur l’électromécanique comme modèle de développement personnel (festival ? avec quoi il vient le Stéphane ? Olivier il m’a bien dit carnaval ! On voit bien que certains niais insouciants n’ont pas acheté la formation; et ça critique en plus, pfuuu, n’iront pas loin dans le blogging ceux-là).

    Carnaval, c’est plus joli je trouve…d’ailleurs mon fils, quand ça part en sucette quelque part, il dit toujours « c’est carnaval ici ! ».

    Et là où il y a des sucettes, il y a du plaisir (comme quand ça part en couilles).

    Et puis au carnaval, on se met des plumes partout et même dans le luc, On se déguise en blogueur pro, quoi. C’est chouette, non?

    @+
    Et n’oublions pas « cordialement ».

    P.S. : je n’arrive pas à cliquer sur « devenir-riche-rapidement » or ce serait peut-être un bon complément à la formation que j’ai achetée et qui tarde un peu à donner des résultats après deux ans.

  7. dames dit :

    Sympa cette étude sur la bloguitude et la pigeonnitude! « Toute ressenblance avec des faits et des personnes ayant existé n’est pas fortuite mais tout à fait volontaire (et ils se reconnaitront) », c’est peut être avec cette mention que l’article aurait du se terminer 😀

  8. 4h18@formation blog dit :

    Rahhh ! Hontitude et carnavalage à moi même ! J’ai viendu déposé mon tas de mots ici, que l’Auguste proprio a bien voulu affiché sur son non moins auguste site, et voilà, comme un vrai pro, que je fais divasse en ne viedant point commentaté !

    En toute logiquitidue, j’aurais du être le premier à être là, pour dire « waoo, merci, top super trop cool plein de sympatochitassion que me laisser venir te piquer tes lecteurs, sérieux, plein de cordialages bloguesques ».

    Bah non, je suis un porc, qui pique les lecteurs des autres, et ne dis mot. Quoi ? Il devrait être heureux le proprio que je vienne commenter dans son pigeonnier non ? Un putain de pro comme moi, un top article ! Même que sur double A et le faiseur de rot lent ils sont pas viendu ! Alors hein…

    Bien les pigeonneaux, c’est bien, je vois que vous avez aprécier la prose. Maintenant, filer vos mails, j’ai de quoi vous vider les poches !

    Hey parton, merci ! 😉
    PS : Et vive les poules.

  9. 4h18@formation blog dit :

    PS : Les fôtes, c’est bonux, c’est ma tour-nez, profitez, y’a pas de quoi 🙂

    • Sylvain dit :

      Hé ben ‘tin ça va ouais le décalage horaire avec Marseille 😉 😀

      Fallait venir répondre à tes fans en folie l’année prochaine en cas.

      Non mais plus sérieusement, bien sympa le billet. J’ai simplement eu peur que le trafic de malade que TdM t’a envoyé 5 jours durant ne fasse surchauffer ton dédié pourtant à la pointe de la technologie 😀

      Repasse quand tu veux, on se fera une bouffe.

      Cordialitudes gallinacées
      Sylvain

      PS : Et je confirme, vive les poules (tant qu’elles cassent pas les oeufs)

Laisse une réponse

Powered by WordPress | Designed by: Download Premium WordPress Themes | Thanks to Premium Themes, Domain Registration and All Premium Themes